Home > Communiqués de Presse > Conférence citoyenne sur les Vaîtes : un plébiscite pour ...
Partager sur :

COMMUNIQUE DE PRESSE

Conférence citoyenne sur les Vaîtes : un plébiscite pour l'agriculture urbaine

19.07.2021

Nous avons pris connaissance des résultats de la Conférence citoyenne sur les Vaîtes mise en place par la mairie. Avant toute chose, nous souhaitons saluer l'implication des participant·es et le sérieux de leur travail. Les citoyen·nes de la Conférence locale sur les Vaîtes, comme les citoyen·nes de la Conférence Citoyenne nationale sur le Climat ont compris l'urgence climatique, et proposent de changer tout simplement notre modèle de développement. Nous espérons que les instances politiques locales auront l'audace de ce changement et se saisiront de ces propositions.
Cette prise en compte des préconisations de la Conférence Citoyenne sur les Vaîtes doit commencer par l'abandon du projet d'école qui détruirait terres et serres du Potager des Vaîtes. Cette ferme maraîchère bio, installée sur des terres très fertiles, est également support d'activités pédagogiques et d'éducation à l'environnement en partenariat avec les micro-fermes bisontines.


« Nous considérons qu'il est préférable de réhabiliter l'école existante. Pour nos enfants, qui sont et seront les premiers concernés par les problèmes environnementaux, il paraît incohérent d'implanter la structure d'apprentissage sur des terres nourricières devenues rares et si importantes pour notre survie » (p. 9 du rapport de la Conférence Citoyenne)


De même, nous saluons la conscience sociale dont ont fait preuve les citoyen·nes, en pointant du doigt la question du statut paysan. Aux Vaîtes, le recours aux baux précaires est ainsi dénoncé.


« Nous préconisons de sécuriser les activités maraîchères par la mise en place de baux agricoles. Cela facilitera l'installation de nouveaux exploitants qui aujourd'hui ont des difficultés à trouver du foncier pour exercer leur activité. » (p. 12 du rapport de la Conférence Citoyenne)


En accord avec la Conférence Citoyenne, nous demandons à doter les terres, par le biais d'une révision du PLUi, d'une véritable destination agricole afin de permettre aux maraîchères en place et futures de sortir de la précarité. Des baux de carrière doivent être signés. De nouvelles installations maraîchères doivent avoir lieu. Les jardins populaires et vivriers doivent être sanctuarisés pour continuer de permettre aux habitant·es de cultiver pour leurs besoins. Les activités pédagogiques en lien avec ces espaces doivent être développées avec les acteurs locaux impliqués depuis des années dans leur préservation.


« Dans le contexte de crise sanitaire et de perte de lien social il nous paraît fondamental de garder l'identité historique du lieu. Identité à la fois ancienne, avec la tradition maraîchère, et récente, l'opposition au projet ayant fédéré un collectif d'habitants et de militants qui a accru la fréquentation du quartier et la prise de conscience de l'intérêt qu'il présente.
[…] Le quartier des Vaîtes est le dernier vestige de la ceinture maraîchère. La sanctuarisation des jardins et de l'activité maraîchère est nécessaire dans une démarche éthique et compatible avec le réchauffement climatique. »

(Partie 4 SAUVEGARDER, DEVELOPPER ET VALORISER LES ESPACES NATURELS ET MARAICHERS du rapport de la Conférence Citoyenne)


Il est plus que temps d'abandonner ce projet d'un autre temps et de rendre aux terres des Vaîtes leur usage naturel et agricole. Ces terres peuvent devenir le premier jalon pour pour recréer une ceinture maraîchère à Besançon.


Confédération paysanne Bourgogne Franche Comté,
Confédération paysanne 25-90,
Association Les Jardins des Vaites


Contacts :
NOUS CONTACTER Confédération Paysanne de Bourgogne-Franche-Comté
19 grande rue, 25800 VALDAHON, 03 81 26 05 97, bfc[at]confederationpaysanne[point]fr